Moonlight-Graph
Bonjour et bienvenue sur Moonlight-Graph

Sur le forum, vous trouverez des créations, tutoriels et des défis pour débutants ou pour les experts, de la détente et du partage.

Merci pour votre visite et n'hésitez pas à vous inscrire.

Moonlight-Graph

Forum de détente et de graphisme
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire au fil du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Ven 22 Déc - 6:44


  • le 22 décembre 1894 : le capitaine Dreyfus est condamné à la déportation à vie par le conseil de guerre, à l'unanimité, pour haute-trahison.


Le capitaine Alfred Dreyfus est condamné pour espionnage au profit de l'Allemagne, au bagne à perpétuité sur l'île du Diable en Guyane. C'est dégradé qu'il arrive quelques jours plus tard dans "l'enfer vert". La France est alors coupée en deux. Les dreyfusards et les antidreyfusards s'opposent jusqu'à ce que le commandant Picquart demande la révision du procès quatre ans plus tard. Cette condamnation deviendra alors ce qu'on appelle toujours l'affaire Dreyfus.

Tiré du supplément illustré Le petit journal de l'époque












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Dim 24 Déc - 7:49


  • le 24 décembre 1898 : Louis Renault reçoit ses premières commandes.

En 1898, âgé de 21 ans, il construit sa première voiturette en ajoutant à un tricycle de Dion une quatrième roue, une transmission par cardan, et une boîte à 3 vitesses dont la troisième en " prise directe " selon sa propre invention. Le véhicule peut atteindre la vitesse de 50 km/h.
Lors du réveillon de Noël, il empoche ses 12 premières commandes fermes assorties d'un acompte de soixante louis d'or et décide alors de devenir constructeur d'automobiles. Quelques mois plus tard, il dépose le brevet de sa boite de vitesse à " prise directe " à l'origine de sa fortune et adoptée par tous les constructeurs automobiles de l'époque.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Dim 24 Déc - 7:52


  • le 24 décembre 1642 : Paul de Chomedey de Maisonneuve plante une croix sur le Mont Royal.
     

En décembre la petite colonie française est en grand danger. Les eaux du fleuve Saint-Laurent gonflent et la menace d'une inondation devient de plus en plus évidente. Maisonneuve promet que, si les eaux se retirent sans causer de dommages, il portera une croix sur ses épaules et ira la planter sur le Mont Royal. Comme, le niveau du fleuve baisse rapidement et Maisonneuve tient sa promesse. Voilà l'origine de cette croix qui domine le sommet du Mont Royal, sommet qui donne son nom à la ville Montréal.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Lun 25 Déc - 11:15


  • le 25 décembre 496 : baptême de Clovis, Roi des Francs et de ses 3000 guerriers à Reims par Saint Rémi.

Afin de graver plus profondément l'importance d'un jour si sacré dans la mémoire des peuples chrétiens d'Occident, le Souverain Maître des événements a voulu que le royaume des Francs naquît le jour de Noël, quand, dans le Baptistère de Reims, au milieu des pompes de cette solennité divine, Clovis, le fier Sicambre, devenu doux comme l'agneau, fut plongé par saint Rémi dans le baptistère du salut, d'où il sortit pour inaugurer la première monarchie catholique parmi les monarchies naissantes sur les ruines de l'empire romain, ce royaume de France, le plus beau après celui du ciel, selon Sainte Jeanne d'Arc.
 

Lire la suite:
 












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Lun 25 Déc - 11:16


  • le 25 décembre 800 : couronnement de Charlemagne, empereur d'Occident.

Charlemagne, Roi des Francs, est sacré empereur d'Occident, au cours de la messe de Noël de l'an 800, dans la Basilique Saint-Pierre de Rome, par le Pape Léon III, puis acclamé par la foule. Le Pape s'agenouille devant le nouvel empereur. Charles, fils aîné de Charlemagne, est couronné le même jour roi de Neustrie. Charlemagne reste à Rome jusqu'aux Pâques 801, affirmant clairement sa souveraineté sur la Ville Eternelle. A 53 ans le Roi des Francs et des Lombards devient empereur d'Occident sur un empire qui s'étend de la mer du nord à l'Italie et de l'Atlantique aux Carpates. C'est à ce jour que Charles ajoute à son prénom magnus: le grand, le magnifique.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Mar 26 Déc - 9:30

Paul Rivet, précurseur de l’ethnologie


C’est dans l’entre-deux-guerres que se développe vraiment en France une ethnologie scientifique, grâce à l’action notamment de Paul Rivet.

Il est des hasards particulièrement féconds. Lorsque le Lorrain Paul Rivet, médecin militaire, part en 1901 avec une mission scientifique géodésique en Equateur, personne ne peut imaginer son coup de foudre pour les civilisations amérindiennes et sa réorientation vers l’ethnologie.

Le but de la mission était de mesurer l’arc du méridien qui traverse la cordillère des Andes. Rivet rencontre des hommes et des femmes qui le fascinent, commence à collecter des objets, des photographies, des échantillons de la flore, à sillonner les régions parfois les plus difficiles. Ses études portent sur l’orfèvrerie préhispanique mais aussi sur l’incroyable diversité des chapeaux, tous ces objets témoignant, à ses yeux, d’un sens artistique et d’une habileté dignes d’être connus.

En 1925 est fondé l’Institut d’ethnologie ; dès lors, des pionniers s’intéressent aux sociétés les plus diverses pour, en quelque sorte, constituer des archives d’autant plus précieuses que ces modes de vie séculaires sont menacés par la colonisation quelquefois, la modernisation toujours. Rassembler des objets, rares ou usuels, des témoignages, des clichés pris lors de cérémonies devient le meilleur moyen de sauver sinon les modes de vie, du moins leur souvenir.

Paul Rivet prend la direction du musée d’ethnographie du Trocadéro en 1928 et s’applique à faciliter les missions des chercheurs – notamment en Amérique du Sud où il retourne volontiers. Avec son adjoint, Georges Rivière, il transforme l’institution (créée en 1878) en musée-laboratoire, avec une riche bibliothèque et des salles de travail.

Citoyen engagé (il est l’un des fondateurs du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes), élu conseiller municipal en 1935, membre du réseau de résistance du musée de l’Homme, nommé par de Gaulle conseiller pour la culture de la France combattante pour l’Amérique latine, il s’investit fortement après la guerre dans la formation des ethnologues sud-américains jusqu’à sa mort en 1958.

L’exposition que lui consacre le musée du quai Branly-Jacques Chirac rend hommage à l’œuvre fondatrice de Paul Rivet à travers une installation de l’atelier Martine Aublet. Parmi les pièces exposées, une cruche en céramique ornée venant de Kabylie, un tambour muong en bois de jacquier et peau de buffle utilisé pour les rites funéraires, un rhombe des îles Salomon, un masque anthropo-zoomorphe africain, une couronne en plumes des Tupis d’Amérique, autant de symboles de la curiosité et du respect manifestés par les ethnologues de la « génération Rivet », autant de manifestations aussi de ces arts que l’on n’appelle pas encore premiers.

Huguette Meunier (L'histoire.fr)

---------------------------

Génération Rivet. Ethnologues, missions et collections dans les années 1930, jusqu’au 28 janvier 2018 au musée du quai-Branly-Jacques-Chirac.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Mer 27 Déc - 8:30


  • le 27 décembre 1594 : assassinat manqué sur Henri IV.
     

« Le 27 décembre 1594, une nouvelle tentative d'assassinat fut dirigée contre Henri IV. De retour d'un voyage en Picardie, le Roi rentrait au Louvre lorsqu'un jeune homme de 19 ans, nommé Jean Châtel, qui le servait depuis quelque temps, lui porta un coup de couteau qui ayant été détourné, le blessa aux lèvres. Dès qu'on apprit que le meurtrier avait été élève des Jésuites au collège de Clermont, on fit courir le bruit qu'il avait été l'instrument de ses anciens maîtres, les vrais auteurs et instigateurs de l'attentat. Le Parlement fit faire aussitôt au collège de Clermont une perquisition qui amena l'arrestation du P. Guéret, ancien professeur de Châtel, du P. Guignard, chez lequel on avait trouvé des manuscrits et des livres sur la question du tyrannicide, et la saisie de ces livres. Dès lors, on impliqua dans le procès le P. Guéret et le P. Guignard ; le premier fut remis en liberté, après avoir été cruellement torturé ; le second fut condamné à mort et brûlé le 10 janvier 1595. Cette exécution ne suffit pas à la haine du Parlement ; rendant la Compagnie tout entière responsable de l'attentat, il prononça contre elle un arrêt ordonnant la confiscation de ses biens, la dispersion et l'exil de ses membres. Enfin, on éleva sur l'emplacement de la maison détruite de Châtel, une pyramide mentionnant l'attentat, sa répression et la complicité de la Compagnie. Depuis, la pyramide a été détruite, le Parlement a été convaincu d'irrégularité et d'injustice ; mais on continue à enseigner que Châtel ne fut que l'instrument des Jésuites et on répète les diatribes d'Arnauld et de tous ceux qui mirent sur pied, contre les Jésuites, ce formidable procès plus odieux encore que ceux de Calas, de Sirven et de Labarre. »
Tiré de Histoire Partiale – Histoire Vraie, tome 4_volume 2 page 74de Jean Guiraud aux Edition Beau Chêne Croît.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Mer 27 Déc - 9:40

Inauguration de Sainte-Sophie

Le 27 décembre 537, l'empereur Justinien et son épouse Théodora inaugurent la basilique de la Sainte Sagesse (en grec Haghia Sophia), plus communément appelée Sainte-Sophie en Occident.
La construction en a été décidée cinq ans plus tôt, après la sédition Nika qui s'était soldée par la destruction d'une basilique plus ancienne.
Justinien donne carte blanche aux architectes pour cette nouvelle basilique dont il veut qu'elle témoigne de sa gloire autant que du prestige de sa capitale Constantinople, la «nouvelle Rome» (un million d'habitants) !
Plus fort que Salomon !
La Basilique Sainte Sophie au Moyen Âge (peinture)

Les architectes embauchent 10.000 ouvriers et récupèrent sans vergogne les marbres, les colonnes et les sculptures des temples antiques de Grèce et même d'Égypte. Sainte-Sophie est construite suivant le plan rectangulaire des anciennes basiliques romaines.
Elle est en briques avec un revêtement intérieur en plaques de marbre. La nef à plan carré de 90 mètres de côté où joue la lumière naturelle donne aux fidèles l'impression d'être dans le vestibule du paradis.

La principale innovation réside dans la coupole centrale qui culmine à 55 mètres de haut. Ses briques, sélectionnées avec soin, sont d'une extrême légèreté et portent l'inscription en grec : «C'est Dieu qui l'a fondée, Dieu lui portera secours» (deux précautions valent mieux qu'une).

L'achèvement des travaux donne lieu à de grandioses festivités et permet à Justinien de proclamer avec orgueil, faisant allusion au roi des Hébreux qui construisit le Temple de Jérusalem : «Je t'ai surpassé, ô Salomon !».....

Sainte Sagesse

Dédiée à la Sainte Sagesse (Haghia Sophia en grec), dont se réclament toutes les cultures et religions, la basilique n'a pas été débaptisée par les Turcs après leur prise de Constantinople. Transformée en mosquée puis en musée à l'avènement de la République turque, elle a conservé son nom grec : Haghia Sophia (abusivement traduit en Sainte-Sophie en français).

La basilique de la Sainte Sagesse a inspiré les architectes occidentaux au Moyen Âge mais aussi Sinan, le grand architecte du sultan Soliman le Magnifique (XVIe siècle), qui a conçu ses mosquées selon le même plan.













Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Jeu 28 Déc - 6:31


  • le 28 décembre 1503 : le chevalier Bayard repousse l'ennemi, seul contre tous, au pont de Garigliano

Tandis que la France et l'Aragon se disputent le Milanais, dans la nuit du 27 au 28 décembre, 2 000 Espagnols franchissent le Garigliano. Les 300 arbalétriers français en garnison à Suio ne remarquent pas ces mouvements et Gonzalve de Cordoue fait donc traverser 2 000 hommes de plus, dont 200 cavaliers commandés par Prospero Colonna, avant de donner l'ordre d'attaquer le pont occupé par les Français. Le capitaine français en poste au pont du Garigliano décide-t-il de le détruire et de battre en retraite sur Gaète, abandonnant les malades ainsi que neuf canons. Informé de cette retraite, Gonzalve de Cordoue décide de les poursuivre, et la cavalerie de Colonna rattrape les Français. Néanmoins, grâce aux exploits du chevalier Bayard qui tient seul le pont en obligeant les Espagnols à l'affronter un contre un, les Français arrivent à s'échapper.
Bayard sur le pont du Garigliano, par Henri Félix Emmanuel Philippoteaux, palais de Versailles












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Ven 29 Déc - 9:12


  • le 29 décembre 1170 : Assassinat de Thomas Becket.

« Sur ordre » du roi Henri II d'Angleterre, qui l'accuse de félonie, l'archevêque Thomas Becket est assassiné sur les marches de l'autel de la cathédrale de Cantorbéry, par quatre chevaliers anglo-normands du roi. Ceux-ci agissent sans ordre officiel, l'histoire veut qu'ils aient pris cette initiative a près qu'Henri II ait prononcé de colère la phrase : « N'y aura-t-il donc personne pour me débarrasser de ce clerc outrecuidant ? ». Ancien ami du roi, Thomas Becket se l'aliène, quand il commence à opposer une résistance intransigeante aux Constitutions de Clarendon, lesquelles prévoient, en fait, de réduire le pouvoir de l'Eglise et de la faire dépendre du pouvoir royal. Après un exil en France et une série d'excommunications contre les prêtres qui ne le soutenaient pas, Thomas Becket est revenu en Angleterre. Cet assassinat provoque la colère de l'Eglise, ce qui oblige Henri II à faire pénitence publiquement. Thomas Becket est canonisé trois ans plus tard.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Ven 29 Déc - 9:12


  • le 29 décembre: saints du jour français ou en France.

    • St Trophime, Ier évêque d'Arles († 250)



À Arles en Provence, peut-être au IIIe siècle, saint Trophime, considéré comme le premier évêque de la cité.
St Évroul, abbé d'Ouche, en Normandie († 596)
Au pays d'Exmes en Gaule, l'an 596, saint Évroul, abbé d'Ouche, au temps du roi de Neustrie Childebert. Il fut célèbre pour son amour de la solitude, ses austérités et sa bonté envers les pauvres.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Sam 30 Déc - 6:25


  • St Roger, évêque dans les Pouilles († XIIe siècle)

L'évêque de Cannes était mort quelques années plus tôt, quand les habitants de Barletta, dans les Pouilles italiennes, vinrent piller la cathédrale de Cannes pour emporter des reliques. C'était chose habituelle à l'époque.
Ils rapportèrent de leur expédition un coffre de reliques, le trône épiscopal, des vases sacrés, et le corps de l'évêque Roger. L'année suivante, ils durent restituer les objets du vol, sauf le corps de l'évêque que son successeur ne considérait pas comme si précieux. Alors les habitants de Barletta voulurent le rendre précieux.
Ils le canonisèrent et composèrent un office. « Accorde-nous, par ses prières et ses vertus, d'être à jamais préservés de tout mal » dit l'oraison du nouveau saint Roger. 












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Sam 30 Déc - 6:26


  • le 30 décembre 533 : entrée en vigueur du Code Justinien, qui acquiert force de loi dans tout l'empire romain d'Orient.

Le Code de Justinien est plus connu sous le nom scientifique de corpus juris civilis. C'est la plus grande compilation de droit romain antique. Tout en ayant repris les textes classiques, les auteurs ont su adapter des textes d'époque très différentes, car tirés de toute l'histoire romaine, de la Loi des Douze Tables datant des débuts de Rome aux constitutions impériales du Bas-empire, pour constituer un ensemble cohérent, assez différent du droit romain classique, car accordé au christianisme. Il est l'ancêtre de notre code civil actuel.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Dim 31 Déc - 8:30


  • le 31 décembre 1578 : création de l'ordre du Saint-Esprit par le Roi Henri III de France.

C'est le 31 décembre 1578, en pleines guerres de religion, qu'Henri III fonde «l'ordre et milice du benoît Saint-Esprit». Ce jour est un jour de fête pour l'ordre.
Le monarque choisit le nom de Saint-Esprit, en référence à sa propre naissance, à son couronnement sur le trône de Pologne et plus tard sur celui de France, les trois événements étant survenus le jour de la Pentecôte.
Il devient le premier des ordres de la monarchie française. Ses membres doivent être catholiques, d'une noblesse héréditaire remontant au moins à leur arrière-grand-père, et avoir au moins trente-cinq ans. Les princes du sang peuvent être reçus dès quinze ans et les fils de France le reçoivent dès leur baptême.
Tous les chevaliers du Saint-Esprit sont faits chevalier de l'ordre de Saint-Michel avant leur réception et portent de ce fait le titre de « chevaliers des ordres du Roi ».
Bien que cet ordre soit initialement réservé aux plus hauts dignitaires du royaume, le Roi Henri IV permet à un nombre restreint de monarques et de grands seigneurs étrangers de confession catholique, orthodoxe, anglicane d'y entrer.
 
Un impôt spécifique appelé marc d'or est instauré pour subvenir aux besoins de l'Ordre dont le siège se trouve alors au couvent des Grands-Augustins à Paris. La devise de l'Ordre est « Duce et Auspice »: Sous la direction et la protection (du Saint-Esprit).
Supprimé en 1791 pendant la Révolution française, l'ordre du Saint-Esprit est ensuite rétabli en 1814. Louis XVIII le confère à Alexandre Ier de Russie, à François Ier d'Autriche, à Frédéric-Guillaume III de Prusse et au duc de Wellington. Et c'est Charles X qui restaure les cérémonies de l'ordre. L'ordre est définitivement aboli par Louis-Philippe en 1830.
Par la suite, il est devenu un ordre dynastique français et est porté ainsi que conféré par divers prétendants au trône de France, orléanistes et légitimistes, suite au décès d'Henri, comte de Chambord.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Dim 31 Déc - 8:30


  • le 31 décembre 1898 : les antidreyfusards fondent la Ligue de la patrie française.

En réponse à la Ligue des droits de l'homme, les nationalistes antidreyfusards, des intellectuels, des académiciens, tels que François Coppée, Jules Lemaître et Paul Bourget, des membres de l'Institut de France, des artistes, des écrivains en vue comme Maurice Barrès, des peintres comme Edgar Degas et Auguste Renoir, des romanciers comme Jules Verne, des poètes, de musiciens, des peintres et artistes comme Frédéric Mistral ou Théodore Botrel se regroupent dans la Ligue de la patrie française. Elle cherche avant tout à défendre l'honneur de la patrie et de l'armée. La ligue comptera jusqu'à 300 000 membres avant de se dissoudre en 1905.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Lun 1 Jan - 19:44


le 01 janvier 1743 : Pierre Gaultier de Varennes atteint les montagnes rocheuses.

L'explorateur français Pierre Gaultier de Varennes ainsi que ses fils Louis-Joseph et François remontent la partie haute du Missouri jusqu'à un de ses affluents, la rivière du Yellowstone. Lâchés par leurs guides aborigènes, ils s'arrêtent devant les montagnes Rocheuses, dans la partie occidentale du Wyoming. Leur exploration leur permet tout de même de revendiquer l'ouest américain au nom de la France. Un canton de vallée de la Matapédia porte le nom de la famille d'explorateurs.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Lun 1 Jan - 19:44


le 01 janvier 1796 : création du ministère de la Police.

Le Directoire remplace les différents comités chargés de surveiller le territoire français par un ministère de la Police générale. Merlin de Douai démissionne de son poste de ministre de la Justice pour prendre en charge ce nouveau ministère. Cette Police générale a pour mission de démanteler les "entreprises subversives"… en clair toute tentative populaire de restaurer un ordre chrétien en France.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Lun 1 Jan - 19:45


le 01 janvier 1938 : création de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

Suite au protocole d'accord signé le 31 août 1937, entre l'Etat et les 5 grandes compagnies de chemin de fer, la Société Nationale de Chemin de Fer est officiellement constituée. L'Etat est actionnaire à 51% et les compagnies privées (Nord, Est, Paris-Orléans, Paris-Lyon-Méditerranée et Midi) à 49 %. Ces dernières ont pour mission d'apporter les lignes et le matériel nécessaires au réseau ferré.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Mar 2 Jan - 8:00


  • le 2 janvier 1492 : entrée des Rois très Catholique dans Grenade.

Les Rois Catholiques Ferdinand II d'Aragon et Isabelle de Castille entrent dans Grenade. Ils mettent fin à l'Islam espagnol et achèvent la Reconquista, initiée en 718. Toute la péninsule est revenue chrétienne. Le siècle espagnol va commencer.
Le sultan Abû `AbdAllâh As-Saghîr, dit Boabdil, envoie son général Abû Al-Qâsim au campement des Rois Catholiques pour négocier secrètement la reddition. Les pourparlers durent plusieurs semaines, au terme desquelles les protagonistes signent la capitulation de Grenade. C'est le 25 novembre 1491.
Le traité comporte une soixantaine de clauses se résumant ainsi :

  • Le Roi de Grenade s'engage à livrer la ville de Grenade aux Rois Catholiques dans un délai ne dépassant pas soixante jours à compter de la date de signature du traité.
  • Tous les prisonniers, des deux camps, seront libérés sans rançon.
  • Les Musulmans ne seront pas molestés dans leurs personnes, dans leurs biens ou dans leur honneur. Ils peuvent garder leur juridiction et leurs juges. Ils peuvent pratiquer librement leur culte.
  • Les mosquées resteront inviolées. Aucun Chrétien ne pourra investir une mosquée ou la demeure d'un Musulman.
  • Pendant trois ans, les Musulmans qui le souhaitent peuvent traverser librement vers l'Afrique dans des navires affrétés par le Roi Catholique Ferdinand.

 
Quelques semaines après la signature du traité, Grenade se rend. L'armée espagnole investit la ville et se dirige directement à l'Alhambra, le palais royal, édifié deux siècles et demi plus tôt par le fondateur du Royaume de Grenade, Ibn Al-Ahmar. On installe au sommet de la plus grande tour de l'Alhambra une imposante croix argentée, celle que portait le Roi Ferdinand lors de ses batailles contre les Maures. On annonce que Grenade appartient désormais aux Rois Catholiques. C'est le 2 janvier 1492. L'Histoire tourne définitivement la page de l'Espagne musulmane.
Le sultan, quittant l'Espagne, se retourne une dernière fois sur sa ville au dernier col dominant Grenade, appelé depuis le col du Maure, et se met à pleurer. Sa mère s'écrie :
« Tu pleures comme une femme ce que tu n'as pas su défendre comme un homme »












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Mar 2 Jan - 8:00


  • le 2 janvier 1635 : le Cardinal Richelieu fonde l'Académie Française.

L'Académie française, fondée en 1635 sous le règne du Roi Louis XIII, par le Cardinal de Richelieu est l'une des plus anciennes institutions de France.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Mer 3 Jan - 8:25


  • le 3 janvier 1656 : décès de Mathieu Molé, homme d'état français.

Mathieu Molé est le premier président du parlement de Paris ; il joue un rôle important sous la Fronde et devient par la suite garde des sceaux de France.
En novembre 1641, Molé est nommé Premier président du parlement de Paris, avec instruction d'interdire toute assemblée générale des chambres sans la permission expresse du Roi. A la mort du cardinal de Richelieu, l'agitation parlementaire reprend. Le parlement prétend remplir la fonction des états généraux. Dans le long conflit qui suit entre Anne d'Autriche et le Parlement, Molé joue un rôle de conciliation.
François-André Vincent, Molé et les factieux (1779).
Lors de la journée des barricades le 26 août 1648, et surtout le lendemain il va trouver, en risquant sa vie face à la foule, la reine et le cardinal Mazarin pour demander la libération de Pierre Broussel et de ses collègues, dont l'emprisonnement a déclenché l'émeute (voir le tableau ci-dessus). Il y gagne une réputation d'intrépidité – « le plus intrépide homme à mon sens qui ait paru dans son siècle », selon le cardinal de Retz. Les conseils de modération de Molé ne permettent pas d'éviter la première Fronde. C'est aussi lui qui négocie la paix de Rueil en 1649 évitant ainsi un affrontement entre les partisans de Condé et ceux du cardinal de Retz dans l'enceinte même du Palais de justice.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Jeu 4 Jan - 8:09


  • le 4 janvier 1695 : décès de François-Henri de Montmorency-Luxembourg, général français.


Il combat à la bataille de Rocroi, en 1643, au siège de Thionville, à Fribourg, à Spire, Philisbourg, Mayence, en 1644. Il combat à la bataille d'Alerheim, en 1645, participe à la prise de Furnes et de Dunkerque en 1646; à la levée du siège de Lérida par les Français, le 17 juin 1647; à la prise d'Ypres et à la bataille de Lens en 1648. S'étant déclaré contre la cour, après la détention du prince de Condé, il sert alors dans l'armée espagnole, et est capturé à la bataille de Rethel, le 15 décembre 1650.
Il rentre en France à la paix de Pyrénées, le 7 novembre 1659.
En 1672, pendant la guerre de Hollande il est nommé gouverneur de Hollande. Il bat le prince d'Orange à Woerden, et en 1673 il protège la retraite d'Utrecht jusqu'à Maastricht avec seulement 20 000 hommes face à une armée de 70 000 hommes. Cet exploit le place au premier rang des généraux et est fait capitaine des gardes du Roi l'année suivante, puis en 1675, maréchal de France. En 1678 il écrase de nouveau le prince d'Orange à Saint-Denis, combat gagné au lendemain de la signature du traité de Nimègue le 10 août 1678.
Sa réputation est au plus haut et fait des jaloux. Eclate alors l'affaire des poisons ; Louvois prétexte les anciennes expériences d'alchimiste de Montmorency pour l'accuser d'assassinat et de pacte avec le diable; il est emprisonné à la Bastille en janvier 1680. Rapidement libéré, il est condamné à l'exil sur ses terres pendant un an.
Il ne retrouve grâce aux yeux de Louis XIV qu'en 1688, avec la guerre de la Ligue d'Augsbourg car le Roi et Louvois estiment qu'il est le seul à pouvoir faire face au prince d'Orange. Le Roi lui donne donc le commandement de l'armée de Flandre, avec laquelle, le 1er juillet 1690, il remporte une grande victoire sur le prince de Waldeck à la bataille de Fleurus.
L'année suivante, le 18 septembre 1691, il remporte la victoire de Leuze. Puis, il bat une nouvelle fois le prince d'Orange à la bataille de Steinkerque en 1692, et à la bataille de Neerwinden en 1693. Il est surnommé le tapissier de Notre-Dame en raison du grand nombre de drapeaux ennemis, qu'il prend sur les champs de bataille et que l'on suspend dans le cœur de la cathédrale. Il tombe malade et meurt le 4 janvier 1695 à l'âge de 66 ans.












Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Jeu 4 Jan - 8:10

le 4 janvier 1797 : victoire de Napoléon Bonaparte sur les Autrichiens dans la ville de Rivoli en Italie.

 Bonaparte à la bataille de Rivoli, tableau de Félix Philippoteaux, 1844.













Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Jeu 4 Jan - 8:10

e 4 janvier 1930 : adoption de la loi Maginot en France.

 

Présentée en décembre 1929 par le ministre de la Guerre André Maginot, la loi décidant la construction d'une ligne de fortifications allant des bords de la Méditerranée jusqu'à la frontière belge, est votée. La construction commence le 14 janvier. Outre le non sens de ne pas aller jusqu'à la mer, c'est une entreprise allemande qui met en place une partie du système électrique. La ligne fortifiée s'étend sur les frontières orientales de la France, sauf sur le massif des Ardennes jugé par les autorités militaires infranchissable. Après avoir débloqué un crédit de 3,3 milliards de francs la "ligne Maginot" est achevée 5 ans plus tard.













Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Auzelles

avatar

Féminin Balance Messages : 4736
Date de naissance : 16/10/1949
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : Entre Crau et Camargue

MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   Sam 6 Jan - 7:53


  • le 6 janvier : fête de l’Épiphanie ou Théophanie, Baptême du Christ dans le Jourdain.


Épiphanie signifie « manifestation » en grec ; pour les chrétiens, c’est la fête qui honore Jésus-Christ comme enfant-Dieu. On commémore aussi l’adoration des Rois mages qui, selon la tradition biblique, sont venus à Bethléem guidés par une étoile. Au sens grec, ce sont des astrologues ou des magiciens orientaux. Ils apportent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Gaspar, Melchior et Balthazar sont les noms qu’on leur a donnés au Xe siècle.


La galette des rois, servie à cette occasion, est une tradition typiquement française qui a déjà cours au XIVème siècle. La galette est alors partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée “part du Bon Dieu” ou “part de la Vierge”, était destinée au premier pauvre qui se présente.













Bonjour, n'oubliez pas de laisser un commentaire dans les diverses rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire au fil du temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire au fil du temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» temps de chargement d'un swf sur l'appel d'un bouton ?
» [résolu] Départ d'une animation sur un temps suivant l'heure
» [Résolu] reglez le temps de l'animation sur un swf ?
» Temps de réponse au démarrage des locos
» Gagner du temps pour éjecter vos périphériques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight-Graph :: Séjour :: Entre nous :: Infos-
Sauter vers: